Mouvements en forme de 8

Vous trouverez ci-dessous une vidéo présentant des mouvements que nous n’avons jamais fait en classe. Ils sont assez techniques, et lors de l’ouverture du pas, ils sont également assez physiques.

Avant de les faire, veillez donc à être bien échauffés, surtout au niveau des hanches et des genoux.

Le premier mouvement présenté est accessible à tous, bien qu’assez technique. Je le recommande vivement.

Cette série a été construite autour de la recherche de l’ouverture des hanches et de sa mobilité en forme de 8.

https://videos.files.wordpress.com/IkxgACHT/mouvements-en-8-1_hd.mp4
La recherche du 8

Dans la vidéo, les mouvements sont exécutés 3 fois de chaque côté. Je vous recommande dans un premier temps de les travailler un par un en séries plus longues. Puis éventuellement de les enchaîner ensuite avec le Zhan Zhuang.

Le premier mouvement sépare clairement le déplacement du poids du corps et le mouvement de rotation des hanches. Veillez donc à être clairs sur ce ce point. Attention de bien garder les pieds parallèles tout le long de ce mouvement. On s’assoit sur une jambe ; on pivote ; on déplace le poids à l’arrière sur l’autre jambe etc.

Le second mouvement s’effectue en position Ma Bu. On peut gérer la distance des jambes ou la hauteur de la posture pour avoir un certain confort dans la position. Le coeur du mouvement réside dans la rotation des hanches en forme de 8. Les mains balaye l’espace, comme si elles passaient l’éponge sur une table par exemple, en faisant de grands cercles. Il faut travailler à produire le mouvement des mains par le mouvement des hanches.

Le troisième mouvement, est exactement le même que le second mais en position haute. Une fois que l’on a la sensation du 8 dans le ventre, on peut l’exprimer avec moins d’amplitude externe et plus d’intensité interne. Cela est probablement accessible après un long moment de pratique.

Le quatrième mouvement, en Ma Bu, continue le même travail de 8, avec une variation sur le mouvement des mains, proche du mouvement « les mains comme des nuages ».

Bon courage !

Chez mon premier professeur, Maître Wang Zhi Ping, il y avait dans le jardin une table en marbre, avec une grosse pierre faite du même marbre posée dessus. Il fallait se mettre devant la table et polir en rond, polir, polir, polir en développant le mouvement Taiji.

Laisser un commentaire